La photo de Saint Gatien vue aérienne en noir et blanc.


Notre site.

Menu.


Cette page, a déjà été lue 5152 fois. Dernière modification effectuée le 22/09/2014 à 15:10

Les curés de Saint Gatien des Bois et de nos paroisses.

Le Maire, le Curé sont considérés comme des personnages importants dans la vie des communes.

Dans le volume 1 vous trouvez au chapitre 3 la liste des maires, voici celle non exhaustive du Clergé.


de LOYNES Toussaint.

Curé de Saint Gatien des Bois entre 1689 et 1706.

Il est inhumé le 30 septembre 1706 dans cette église à l’âge de 72 ans.


HALLEY Etienne Alexandre.

Curé de Saint Gatien des Bois de 1746 à 1758. Il est originaire du diocèse de Lisieux. Il est chapelain de la « chapelle Saint Jean » de Pont Audemer et chapelain de Saint Philbert.

Inhumé le 14 mai 1758 à Saint Gatien des Bois à l’âge de 80 ans. Il légua par testament à la paroisse de Saint Gatien des Bois la somme nécessaire pour la construction de chœur de l’église.


le GRIEL Hilaire.

Il fut éluCuré constitutionnel de Saint Gatien des Bois pendant la révolution.


JOUIN Victor Augustin.

Il est né le 19 février 1840 à Plumetot, décédé le 08 mai 1926.

Ses différents ministères connus :

- Abbé chapelain épiscopal,
- Curé de Tournières,
- Prêtre le 05 août 1866,
- 1866 : Vicaire de la Houblenière,
- 1869 : Vicaire de Saint Gatien des Bois,
- 1870 : Vicaire de Cambremer,
- 1880 : Curé de St-Martin de Blagny,
- 1902 : Curé de Bernières.


POUPINEL Albert Louis Adrien.

Il est né le 20 décembre1844, à Méry Corbon, décédé le 18 avril 1907.

Il est nommé Vicaire en 1870. Il fut professeur à l’institution « Sainte Croix » à Pont l’Evêque.

Ses différents ministères connus:

- Abbé, Curé de Saint-Jouin,
- Prêtre le 29 juin 1870,
- 1870 : Vicaire de Saint Gatien des Bois,
- 1873 : Vicaire de Rots,
- 1874 : Curé de Saint Jouin.


JALLEY François Elloi.

Il est né le 28 février 1841 à Lauville, décédé le 17 septembre 1913.

Ses différents ministères connus:

- ordonné le 17 décembre 1864,
- Vicaire de Viessoix en 1865,
- Curé de Cagny en 1870,
- Il est nommé Curé de Saint Gatien des Bois en 1875 où il exerça pendant 38 ans.


SIMON Ernest Jean baptiste Simon.

Il est nommé Diacre le 25 février 1893, Vicaire de Saint Gatien des Bois puis en 1895, Vicaire de Villers Bocage et Curé de Frémouville en 1897. Il s’éteint le 24 janvier 1921 à Amayé sur Orne.


LEPAULMIER Jean Baptiste.

Il est né en 1801, ordonné en 1828. Il fut Curé de Saint Gatien des Bois du 23 octobre 1840 jusqu’en 1875.

Il s’éteint le 20 juillet 1876 à l’hospice de Pont l’Evêques.


LEPRINCE Jules Henri.

Il est né le 01 avril 1884 à Creully.

Il est ordonné prêtre le 21 septembre 1907. Il fut nommé Vicaire à Saint Gatien des Bois jusqu’en 1913, puis Curé de Glanville où il s’éteint le 13 avril 1925.


BEAUMONT Louis victor.

Il est né le 29 avril 1864 à Vire, fils de Laurent Victor et de Marie Pauline Heurtault.

Ordonné en 1889, il est nommé Curé de Saint Gatien des Bois en 1920 où il décède le 06 février 1927.


Décès de l’Abbé Beaumont,
Curé de Saint Gatien des Bois.

La santé de M. l’Abbé Beaumont, Curé de Saint Gatien des Bois inspirait depuis quelque temps déjà les plus vives inquiétudes à ses paroissiens et à sa famille.

Grâce à la robuste constitution dont paraissait jouir le défunt, on avait espéré qu’une opération pourrait avoir raison de l’affection qui le minait. Le mal avait fait hélas, de trop rapides progrès pour pouvoir tenter une intervention chirurgicale. Il n’y avait plus qu’à attendre le fatal dénouement qui se produisit dimanche peinant profondément les habitants de Saint Gatien des Bois.

M. l’Abbé Beaumont meurt à l’âge de 62 ans, après 6 ans passés à la cure de Saint Gatien des Bois. Par la dignité de son sacerdoce, il avait mérité la respectueuse vénération de ses fidèles qui unanimement regrettent la fin prématurée de leur dévoué pasteur.

Nous joignons nos regrets à ceux éprouvés par la population toute entière.

Source : Echo Honfleurais, du 09 février 1927.


LEROY Joseph.

Il est né en 1908, ordonné prêtre en 1930.

Il fut Curé de Saint Gatien des Bois de 1976 à 1979.


JULIENNE.

Il est né le 23 octobre 1880 à Landisacq (Orne), fils de Victor et Théodorine Alice Aubine.

Il est ordonné prêtre en 1905, Vicaire de Saint Jacques de Lisieux, puis Curé d’Hermival les Vaux. Il est nommé Curé de Saint Gatien des Bois en 1934, où il s’éteint le 29 septembre 1961.


Saint Gatien des Bois fait d’émouvantes obsèques à son Chanoine.

C’est avec émotion que la population de Saint Gatien des Bois a fait un dernier adieu à son regretté Curé, M. le Chanoine Julienne.

Une foule énorme de paroissiens a tenu à conduire le défunt à sa dernière demeure, et l’émotion se lisait sur maint visage.

Le deuil était conduit par M. Paul Rufin, maire de Saint Gatien des Bois accompagné des Membres du Conseil Municipal et des enfants des écoles.

Le clergé était représenté par Mgr Leroy Protonotaire Apostolique, archidiacre de Lisieux, entouré de MM. Leroy, Curé doyen de Sainte-Catherine ; du chanoine Trêche, supérieur du Petit Séminaire de Caen ; Basnel, ancien Curé de Saint Gatien des Bois ; chanoine Bastard, Abbé Henry.

Le drap mortuaire était tenu par M. l’Abbé Cardon, chapelain de Notre Dame de Grâce ; Abbé Eudeline, Curé de St Martin de Fontenay ; MM. Quillet et Violon. Le cercueil fut porté par les Frères de la Charité de St Gatien et de Fourneville.

La messe fut célébrée par le chanoine Le Prévost, aumônier du pensionnat Notre Dame, assisté de M. l’Abbé Hardy, Curé d’Ablon et de M. l’Abbé Main, Curé de Fourneville.

Le gros cierge fut porté par M. Paul Rufin.

M. le chanoine Le Roy prononça l’éloge funèbre du disparu, rappelant sa personnalité, son esprit traditionaliste, ses qualités de prêtre, dévoué à toutes les misères.

Au cimetière, ce fut M. Paul Rufin, maire, qui avec une émotion bien compréhensible, apporta à son ami le dernier adieu de toute la population, soulignant ce que fut son activité dans sa paroisse, où il se dépensait pour toutes les bonnes causes, et aussi sa très belle conduite pendant la guerre.

Les Anciens Combattants étaient également présents, groupés autour de leur drapeau, et deux gerbes furent déposées sur la tombe, l’une au nom du Conseil Municipal, l’autre par le Conseil Paroissial.

Rappelons que M. le chanoine Julienne, disparu à l’âge de 82 ans, avait été ordonné prêtre en septembre 1905, et était arrivé à Saint Gatien des Bois en 1934. C’est le 9 octobre 1955 qu’il célébrait son Jubilé et fut élevé à la dignité de chanoine honoraire.

« L’indépendant s’incline devant sa mémoire et partage le deuil de toute la paroisse.

Source : L’Indépendant journal Honfleurais, du samedi 7 octobre 1961.


André MAIN.

un

Portrait de : André Main.

Prêtre curé de Fourneville, il est nommé curé de Saint Gatien en 1961, commune qu'il quitte en 1974 après y avoir célébré sa dernière messe le 14 juillet. Il s'éteint le 16 octobre 1979 à la maison de retraite de Grentheville où il séjournait depuis 1974.


Louis BRIAND.

L’ abbé Louis BRIAND est né en 1920 à Angrie et est ordonné prêtre en 1951. Il est curé de Fervaques lorsqu'il est devient en 1974 curé de Saint Gatien des Bois. II est nommé en 1976 à Cabourg, où il devient l'auxiliaire de l'abbé MASOT.


Joseph LEROY.

Il est né en 1908 à Criqueville en Bessin et est ordonné prêtre en 1930. II est curé de Bretteville sur Laizc lorsqu'il est nommé curé de Saint Gatien des Bois en 1976.


Jean HARDY.

un

Portrait de : Jean HARDY.

Jean HARDY est ordonné prêtre en 1945. Il est nommé curé de Saint Gatien des Bois en 1979.


Michel LECOUTRE

un

Portrait de : Michel LECOUTRE.

Michel LECOUTRE, élève à l'Institut Frémont de Lisieux, entre au Grand Séminaire en 1954. Ordonné prêtre en 1961, il est nommé vicaire à Vaucelles et devient supérieur de l'Institut Frémont en 1972. Il est nommé prêtre auxiliaire à Saint Gatien des Bois en 1990. Il est décédé le 22 juillet 2003 à Montivilliers (Seine Maritime).


François Verrier.

un

Portrait de : François VERRIER.

Il est ordonné prêtre le 21 octobre 2001, est nommé auxiliaire de Saint Gatien des Bois le 01 novembre 2001, cure qu’il quitte le 01 juillet 2002.

Après six mois de ministère à l’église de Saint Gatien des Bois, il va rejoindre la paroisse de Notre Dame du Bessin. Il sera remplacé par le père Zanier Daniel.

« Nous avons beaucoup apprécié tout ce que vous nous avez apporté ».

Ces propos de Michel Brangbour, maire de la commune, sont adressés au père Fabrice Verrier lors d’une réception en mairie, mardi soir. Le maire évoque ici principalement le dynamisme et l’humour de l’ecclésiastique. A cette occasion, la municipalité lui a offert tous les documents qu’il a été possible de trouver concernant la vie religieuse de la commune et de la paroisse.

Ordonné prêtre à l’automne dernier, Fabrice Verrier a été nommé à Saint Gatien des Bois le 1er décembre 2001 pour une durée de six mois. « Une fois en place j’ai presque espéré que l’évêque m’oublierait » .


Vitalité et générosité.

« Mais hélas ! Il s’est souvenu de moi » avoue t-il après deux mois de vacances accordés par l’évêché, le père Verrier s’en ira conquérir son nouveau ministère : La paroisse de « Notre Dame du Bessin », qui comprend la cathédrale de Bayeux et les paroisses alentours.

p>De ce premier ministère, il gardera un excellent souvenir et confie avoir particulièrement apprécié « le dynamisme de la commune, la vitalité du bourg avec la présence des deux écoles, qui apportent beaucoup de jeunesse », et puis « les gens ont le cœur sur la main ! » s’exclame t-il. Mais son meilleur souvenir restera sa première messe de Noël : « Ma première en tant que prêtre et mon premier Noël à Saint Gatien des Bois…de plus dans une église qui était bondée ! ». En présence du père Olivier Ruffrey, Michel Brangbour a souhaité la bienvenue au père Zanier, qui prendra la relève du père Fabrice Verrier, qui célèbrera d’ailleurs sa dernière messe à Saint Gatien des Bois dimanche 30 juin 2002.


Daniel ZANNIER.

un

Portrait de : Daniel ZANNIER.

Daniel ZANNIER est né en 1929 à Cabourg. Ordonné prêtre en 1953. De 1983 à 1990, il est enseignant pastoral de Colombelles. Il est depuis 1990 prêtre auxiliaire pour la commune de Gonneville sur Honfleur et depuis 2002 de celle de Saint Gatien des Bois.

Page précédente. Retour au Sommaire. Page suivante.