C'est ce chemin que redécouvre Jacques Labadie (Randonnées et patrimoine en Pays d'Auge 1, Heimdal 1983) :

« Venant de Bonneville, vous adoptez le chemin qui s'ouvre à votre gauche juste après le début de la forêt (après, pas avant). Passé cet angle, continuez plein nord … Si vous parvenez au désert de l'Abbaye: bravo, vous aurez à vos pieds le ruisseau des Ouis, quelques arbres séculaires, des chevaux à l'herbage, une biche peut-être. Vous croirez y entendre les murmures de Siegfried Idylle ».

Fermer cette Fenêtre.