Source :

Archives du Calvados G 207.

L’évêque vend en 1310 à un nommé Briefer (d’où Bréfer puis Bréfet, lieu-dit actuel).

Fermer cette Fenêtre.