Source :

Guillaume le Maréchal, traduction Paul Meyer, tome III.

Fermer cette Fenêtre.